Le voyage dans le paradis Agile – Partie 1: les pratiques agiles

Partiriez vous avec moi dans un voyage au monde paradisiaque de l’agilité, ou les individus et les équipes vivent le succès? ou l’on voit un portrait d’une entreprise performante et vigoureuse? Dans le post sur “Les racines et les fruits de l’agilité”, nous avons vu comment l’atteinte d’un vrai environnement Agile promet le succès pour les personnes et l’equipe. Imaginez vous dans ce paradis, où les équipes vivent les valeurs du Manifesto Agile, considèrent les 12 principes agiles quand ils travaillent ensemble et utilisent l’inspection-et-adaptation pour s’améliorer.

voyage-agile-pratiques

Dans notre première partie de ce voyage, nous allons voir comment se passent les pratiques Agiles et quels sont leurs avantages attendus :

La Planification du Release

Vous arrivez à cet endroit magique, vous assistez alors à quelques cérémonies et pratiques de  planification de release. Vous constatez que la valeur de l’incrément de chaque release est claire pour tout le monde, allant du top management jusqu’aux membres des équipes de réalisation. Tout le monde peut parler du futur produit via le plan de release. Quand les équipes parlent avec le client, vous remarquez que l’interaction est axée et pilotée par la valeur d’affaire que par la date et le schedule. De plus, le plan de release est mis à jour constamment et fréquemment pour s’adapter à la vélocité de l’équipe et les nouvelles fonctionnalités.

Le Backlog du produit

Vous continuez votre voyage, le Product Owner vous invite alors à jeter un coup d’oeil à son backlog, et vous êtes émerveillé : il a divisé l’intention d’affaire en priorisant les stories par valeur d’affaire. En lisant le backlog, vous voyez clairement que la principale priorité du Product owner est de livrer la valeur d’affaire le plutôt que possible. Le backlog est vivant et fréquemment mis-à-jour et repriorisé. Le Product owner s’assure que le travail de l’équipe de réalisation est aligné avec la direction et la vision du produit.

La planification de l’itération

La planification de l’itération se fait par ordre de priorité des stories.  Tout le travail à faire est transparent, et l’équipe travaille uniquement sur ce qui a été entendu. l’équipe de développement participe activement dans la planification et chaque membre  se porte volontaire pour la réalisation des tâches.

Le backlog de l’itération

Tout le travail est représenté alors dans le sprint backlog. Chaque jour, le graphique “burndown chart” est mis-à-jour, et utilisé par l’équipe pour trouver des solutions quand il n’y a plus de moyen de l’avoir à zéro à la fin du sprint.

L’itération

L’itération commence, et l’équipe de développement voit le sens de début et de fin. Le sentiment de pression est prononcé. L’équipe commence alors la réalisation. Le leadership prend la chance pour changer la direction et les priorités sans affecter l’équipe pendant ce temps.

Les stories

L’emphase dans les stories est mise avant tout sur la conversation.Vous apercevez l’équipe utiliser activement les stories pour indiquer l’état du travail globalement ainsi que pour communiquer l’engagement de chaque individu. Vous voyez clairement les individus utiliser les cartes des stories comme moyen pour la coordination, de séquencement et de collaboration.

Le stand-up journalier (Daily)

Au Daily, les membres considèrent que c’est le moment pour lever les obstacles et s’assurer qu’ils soient résolus. Tous sont attentifs aux propos de leurs collègue et on voit la coordination sur les détails des taches de réalisation. En effectuant une pression constructive, les membres de l’équipe se supportent les uns les autres et leurs propos sont constructifs.

 La revue de sprint

Quand vient le temps de la revue, vous observez dans ces réunion moins de discussions techniques mais plus de dialogue sur le fonctionnel du livrable. L’équipe client (P.O, client, utilisateurs, business etc.) s’approprie le livrable. L’équipe prend l’occasion pour relever les défis rencontrés durant le sprint et demander le plus de retour par rapport au produit.

La réunion de rétrospective

Vous assistez à une réunion bien pensée et facilitée pour l’équipe. C’est le moment de s’améliorer. L’équipe est soudée et se considère comme un système bien huilé qu’ils veulent optimiser à chaque fois.

Au prochain post

Dans ce voyage, ce qui attire aussi l’intention sont les équipes et les individus. À quoi ressemblent-t-ils? Quelles attitudes et quels comportements ont ils? Quelles différences les distinguent des équipes classiques? Mais surtout, comment ont-t-ils fait pour changer? Restez branchés!

Anis Berejeb

Anis est avant tout un passioné de l'agilité et du développement. Avec plus de 15 ans dans le domaine du développement web, son expertise combine des connaissances accrues dans l'ensemble des notions partant du développement logiciel jusqu'à l'organisation des équipes dans les environnements agiles à grande échelle.

You may also like...